• Print Friendly


Pour des alternatives au dogme de la croissance et la mise en place de nouveaux modèles sociaux !

Le développement durable et le maintien du concept d’une croissance continue sont deux approches diamétralement opposées. Ni l’étude « Rifkin », ni l’idée d’une « croissance qualitative » y changeront quoi que ce soit. La croissance n’est pas de nature à augmenter le bien-être de l’homme au-delà d’un certain point de « richesse » primaire. Au contraire, à partir de ce point, le bien-être se nourrit d’autres valeurs, comme les contacts humains, la cohésion sociale, l’autodétermination, etc.

Au vu notamment des limites imposées par les écosystèmes, le désir d’une croissance matérielle continue doit être remis en question et des modèles sociaux alternatifs doivent être développés. Le discours doit au-delà se concentrer sur la question essentielle du futur développement économique du Luxembourg, puisque l’étude « Rifkin » à elle seule ne peut pas fournir le cadre de référence. Aussi, la croissance qualitative n’offre aucunement une solution durable, elle est une « bulle de savon » qui éclatera tôt ou tard et doit être démasquée comme telle.

Face aux projets d’implantation en discussion l’année dernière, le Mouvement Écologique a notamment publié des prises de position détaillées et a organisé des conférences placées dans le contexte respectif, etc.

publication_date: 29.03.2019
Back